Le cacao pour le cerveau : des vaisseaux sanguins plus sains pour une bonne santé cognitive

Des études antérieures avaient déjà montré que les aliments riches en flavonoïdes, et le cacao en particulier, ont un effet anti-inflammatoire et peuvent améliorer la santé des vaisseaux sanguins et ainsi prévenir les problèmes cardiovasculaires. Une étude inédite sur l’influence des flavonoïdes sur les vaisseaux sanguins du cerveau a révélé que les composés phytochimiques eux-mêmes ont un effet dans ce domaine et peuvent améliorer les performances cognitives. L’étude a été publiée en novembre 2020 dans la revue Scientific Reports.

Le cacao étant un aliment végan, voici une raison de plus d’en inclure dans vos menus végan !

Substances végétales actives du cacao : flavanols

Catarina Rendeiro, scientifique à l’université de Birmingham, a dirigé l’étude en double aveugle avec deux professeurs de psychologie, Monica Fabiani et Gabriele Gratton, de l’université de l’Illinois à Urbana-Champaign. Rendeiro explique :

“Les flavanols sont de minuscules molécules que l’on trouve dans de nombreux fruits et légumes, mais aussi dans le cacao. Ils ont un effet extrêmement bénéfique sur les vaisseaux sanguins. Nous avons maintenant voulu examiner si les flavanols peuvent également avoir un effet sur le cerveau et les fonctions cognitives.”

Les flavanols sont un sous-groupe de la grande famille des substances végétales que sont les flavonoïdes. Les flavanols comprennent, par exemple, le célèbre gallate d’épigallocatéchine (EGCG) du thé vert ou les proanthocyanidines oligomériques, que vous connaissez peut-être mieux sous le nom d’OPC et qui sont contenues, par exemple, dans les pépins de raisin ou les membranes brunes des arachides.

Étude : le cacao peut-il améliorer les réponses du cerveau ?

Les participants à l’étude étaient 18 non-fumeurs en bonne santé. L’étude s’est déroulée en deux temps. Dans l’un des cas, les participants ont reçu du cacao riche en flavanols, et dans l’autre, ils ont reçu du cacao hautement transformé à très faible teneur en flavanols. Afin de ne pas influencer le résultat de l’étude par une certaine attente de la part des participants ou des scientifiques, ni les participants ni les scientifiques ne savaient dans les deux cas quel cacao était utilisé.

Deux heures après avoir mangé le cacao, les sujets ont respiré un air contenant 5 % de dioxyde de carbone. L’air normal ne contient que 0,04 % de dioxyde de carbone, de sorte que dans l’étude, l’air inhalé contenait plus de 100 fois la quantité de dioxyde de carbone. Cet air à haute teneur en dioxyde de carbone est administré dans les études lorsque l’on veut vérifier l’état et le fonctionnement des vaisseaux sanguins du cerveau. En cas d’inhalation d’une grande quantité de dioxyde de carbone, le corps réagit normalement en augmentant le flux sanguin vers le cerveau, afin que les cellules grises soient encore suffisamment alimentées en oxygène et que le dioxyde de carbone excédentaire puisse être rapidement évacué.

Le cacao n’est efficace que s’il contient beaucoup de flavanols.

La spectroscopie dans le proche infrarouge permet de mesurer les modifications correspondantes du flux sanguin et de l’apport en oxygène dans le cerveau, de sorte qu’il est possible de voir dans quelle mesure le cerveau peut se défendre contre l’excès de dioxyde de carbone. Les chercheurs se sont particulièrement intéressés aux changements survenus dans le cortex frontal, c’est-à-dire dans la région du cerveau particulièrement importante pour la planification, le contrôle de son propre comportement et la prise de décisions.

En même temps, les participants étaient confrontés à des tâches visant à évaluer leurs capacités cognitives.

Presque tous les participants (14 sur 18) ont bénéficié d’un apport en oxygène plus rapide et de meilleure qualité dans le cerveau après avoir consommé le cacao riche en flavanols qu’après avoir consommé le cacao pauvre en flavanols.

Le cacao triple l’apport d’oxygène au cerveau

L’oxygénation du cerveau était trois fois plus élevée chez ces participants après avoir ingéré le cacao riche en flavanols qu’après le cacao pauvre en flavanols, et le flux sanguin était plus rapide d’une minute. Les participants ayant consommé le cacao riche en flavanols ont également obtenu de meilleurs résultats lors du test cognitif. Ils ont résolu les tâches complexes en 11 % moins de temps. Il n’y avait pas de différence de temps dans les tâches simples.

Chez 4 des 18 sujets, les flavanols n’ont pas semblé avoir d’effet particulier – ils n’ont pas amélioré l’apport d’oxygène au cerveau, et ils n’ont pas été capables d’accomplir les tâches plus rapidement que sans flavanols. Or, il s’est avéré que ces 4 cobayes étaient des personnes dont le cerveau avait déjà une très bonne réactivité et un bon apport en oxygène sans cacao, de sorte que l’on peut supposer que les flavanols n’ont plus d’effet particulier sur les personnes déjà en bonne forme physique.

Seul le cacao riche en flavanols améliore la forme mentale

Le cacao riche en flavanols permet d’abord d’améliorer les fonctions des vaisseaux sanguins du cerveau, puis la forme mentale. Par conséquent, si vous souhaitez utiliser du cacao ou du chocolat à l’avenir pour la santé de vos vaisseaux sanguins, de votre système cardiovasculaire et de votre cerveau, veillez à utiliser du cacao ou du chocolat de haute qualité.

Les boissons instantanées au cacao et les chocolats bien connus sont pour la plupart très transformés et donc plutôt pauvres en flavanols. La torréfaction habituelle, à laquelle est soumise chaque fève de cacao avant d’être transformée en chocolat et en produits de cacao conventionnels, réduit considérablement la teneur en flavanols. Privilégiez donc le cacao en qualité crue ou les fèves de cacao, qui se marient bien avec le muesli.

Sources

  • Katz DL, Doughty K, Ali A. Cocoa and chocolate in human health and disease. Antioxid Redox Signal. 2011;15(10):2779-2811. doi:10.1089/ars.2010.3697
  • Gratton, G., Weaver, S.R., Burley, C.V. et al. Dietary flavanols improve cerebral cortical oxygenation and cognition in healthy adults. Sci Rep 10, 19409 (2020). https://doi.org/10.1038/s41598-020-76160-9
  • Di Matti C et al, Flavanols, proanthocyanidins and antioxidant activity changes during cocoa (Theobroma cacao L.) roasting as affected by temperature and time of processing, novembre 2014, Food Chemistry 174, DOI : 10.1016/j.foodchem.2014.11.019.

Note sur les sujets de santé

Ces informations sont données au mieux de nos connaissances et de nos convictions. Elle est destinée exclusivement aux personnes intéressées et à la formation continue et ne doit en aucun cas être comprise comme une instruction diagnostique ou thérapeutique. Nous n’acceptons aucune responsabilité pour les dommages de toute nature découlant directement ou indirectement de l’utilisation des informations. En cas de suspicion de maladie, veuillez consulter votre médecin ou un praticien de médecine alternative.